top of page

Anmarie Leon Sculptor

AnMarie Leon Sculptor, artiste sculptrice parisienne, a marqué son chemin artistique au cœur de la ville lumière pendant plus de vingt ans. Ses années d'études en art graphique dans les ruelles du quartier du faubourg Saint Antoine ont forgé les fondations de sa créativité. Les allées bondées d'artisans d'art ont insufflé en elle la passion de la sculpture, une passion qu'elle a exprimée en façonnant des centaines de têtes sculptées.
À travers cette accumulation, elle a puisé dans l'esthétique du nouveau réalisme des années 1960, s'inspirant des œuvres d'Arman et de ses assemblages, ainsi que des pièges artistiques de Spoerri, qui reflétaient une abondance visuelle. Une nouvelle direction artistique a vu le jour lorsqu'elle a commencé à récupérer des canettes rouillées, malmenées par les voitures sur les parkings, pour les transformer en tableaux. Ses objets amassés, triés par catégories et couleurs, ont trouvé leur place sur des supports en bois ou en métal, prenant forme en trophées et totems avant d'être colorés à la peinture pour carrosserie ou à la bombe, témoignant ainsi de sa propre révolution artistique.

Ses racines en tant que graphiste et sa passion pour le jardinage ont fusionné dans son art, donnant naissance à une collection de milliers de visages sculptés. Chaque visage, qu'il soit empreint de douceur, de mélancolie ou d'excentricité, incarne sa quête inextinguible. Pour AnMarie Leon Sculpteur, si le corps danse au rythme du mouvement, c'est le visage qui cristallise l'émotion, qui reflète un sentiment et une âme. Son lien intime avec les visages remonte à sa jeunesse, aux jours où elle observait avec curiosité les voyageurs du métro parisien. Cette affinité a évolué au fil de ses études en arts graphiques, la poussant à embrasser la sculpture il y a environ douze ans. Désormais, lorsqu'elle entreprend la création d'un visage, elle ne peut se contenter d'un seul : plusieurs émergent de ses mains avec une authenticité saisissante.

Son itinéraire artistique l'a guidée vers les musées, les expositions et autres lieux d'inspiration. Dans la solitude de son atelier, elle observait, dessinait et donnait forme à des attitudes, des expressions et des regards. Chaque sculpture était un exercice de capture d'émotion, parfois teinté d'un trouble profond, voire d'une inversion de la réalité. Dans ses créations, l'expression se mêle au décorum et à la bienséance. Une cohérence subtile relie la manière de représenter l'expression et la nature des personnages, qu'ils soient jeunes ou vieux, hommes ou femmes, riches ou modestes. Cependant, elle doit composer avec la fugacité des émotions, une réalité quasi insaisissable.

Le matériau de prédilection d'AnMarie Leon Sculptor est la terre chamottée, particulièrement pour les œuvres de grande taille. Cette combinaison lui offre une matière structurée facilitant le modelage, minimisant le retrait au séchage et conférant à la cuisson une rusticité qui la séduit.

L'authenticité est au cœur de sa démarche artistique. AnMarie Leon Sculptor expose exclusivement ses créations originales, privilégiant la création à la reproduction. Elle collabore parfois avec un fondeur pour créer des tirages en bronze, mais elle reste passionnée par la singularité de chaque œuvre. Son désir ardent est de capturer les émotions éphémères qui se lisent sur le visage de l'Homme, une ambition nourrie par la mosaïque de traits qu'elle a découverts dans le métro parisien.

Dans son atelier-galerie à Baulne, les créations d'AnMarie Léon prennent vie dans une symphonie de formes. Chaque sculpture est un maillon dans une fresque vivante, que ce soit un "arbre de vie" ou une chaîne humaine. Chaque soir, elle se plonge dans la terre chamottée et le grès, laissant libre cours à ses envies et à ses coups de cœur. À la sortie du four, elle utilise l'acrylique pour donner vie aux visages, faisant naître des personnalités comme Fernande, Marcel ou Raoul, des inconnus familiers.

Dans son atelier, une collection hétéroclite prend forme. Gainsbourg côtoie Marie-Antoinette, des poissons punks nagent aux côtés de députés inspirés par les caricatures d'Honoré Daumier. AnMarie Leon Sculptor a créé un espace où la diversité des expressions humaines trouve une voix commune, où chaque sculpture parle de la richesse de l'âme et de la variété de l'expérience humaine.

bottom of page